Martel expertises
Publications

icone-publications

France Domaine : instrumentalisation politique ou fiction de la valeur vénale ?

Le sujet est sensible, polémique, le point de vue est caricatural et provocateur… j’en conviens.
La caricature est certes un type de discours littéraire qui permet d’effectuer une analyse exagérément satirique mais dans laquelle beaucoup d’entre nous, hélas, retrouvent ou retrouveront une situation déjà vécue !

Ce sujet est d’ailleurs régulièrement d’actualité dans la presse nationale notamment dans la révélation des affaires politico-financières.
L’hippodrome de Chantilly ou les étranges affaires du plus gros bailleur social de France (Le Monde, 30 janvier 2014) sont la face visible de l’iceberg des conflits d’intérêts chez France Domaine…

Instrumentalisation ? Le 15 mai 2013, le Conseil Immobilier de l’État (CIE) rendait un important rapport « Moderniser la politique immobilière de l’État » et prônait l’indépendance ou l’autonomie de France Domaine.

Malheureusement, il semble que les ambitions initiales aient été vite « douchées » par les pouvoirs publics. Dans son intervention du 4 novembre 2013, Pierre Moscovici, auditionné par la commission élargie de l’assemblée nationale, adoptait une attitude beaucoup plus en retrait : « Le gouvernement n’approuve pas toutes les propositions du CIE. Il considère notamment que les limites actuelles de la politique immobilière de l’État incitent à maintenir France Domaine sous l’autorité claire et directe du ministère des finances…».

télécharger la publication